F.A.Q

Géothermie

En quoi consiste la technologie géothermique?

La technologie géothermique capte l’énergie renouvelable du sol pour conditionner l’air des bâtiments et pour chauffer l’eau.


Comment cette technologie fonctionne-t-elle?

À quelques pieds sous la surface du sol, la température demeure relativement constante : elle varie d’environ 7 °C dans le Nord canadien à environ 20 °C au sud des États-Unis, et ce, à l’année longue. La technologie géothermique met à profit cette stabilité de la température pour chauffer et climatiser efficacement les bâtiments.

En hiver, une solution à base d’eau circule dans un réseau de tuyaux enfouis dans le sol, capte la chaleur du sol et la transporte dans le bâtiment. Le système géothermique à l’intérieur du bâtiment recourt à une pompe à chaleur pour concentrer l’énergie thermique du sol et diffuse l’air chauffé partout dans le bâtiment grâce à un réseau de conduits.

En été, le processus est inversé: la chaleur est extraite de l’intérieur du bâtiment et transmise par la pompe à chaleur aux tuyaux qui forment la boucle souterraine. La solution à base d’eau qui circule dans la boucle dissipe cette chaleur dans le sol. La seule énergie, au demeurant modeste, que consomme un système géothermique est l’électricité nécessaire au fonctionnement de la pompe à chaleur et du ventilateur. Il est plus efficace et plus écologique de «transférer» la chaleur que de la «créer».


S’agit-il d’une nouvelle technologie?

Pas vraiment. Les principes de cette technologie sont connus depuis plus de 70 ans et de nombreux propriétaires d’habitation et d’entreprises en bénéficient depuis autant d’années.

Toutefois, au cours des dernières années, de nombreuses améliorations ont été apportées aux matériaux utilisés, aux méthodes d’installation de même qu’aux compresseurs, pompes et autres appareils.


Quels sont les avantages pour les propriétaires?

Les propriétaires bénéficient de factures d’énergie réduites (réductions de 60 à 80 % par rapport aux systèmes classiques), de faibles coûts d’entretien et d’un confort au foyer accru, à l’année longue. Plus encore, ils profitent de tous ces avantages tout en se montrant respectueux de l’environnement.

Étant donné que les systèmes géothermiques ne consomment pas de combustibles fossiles pour produire de la chaleur, ils émettent aucun gaz à effet de serre que les systèmes de chauffage classiques et éliminent complètement les dangers d’intoxication au monoxyde de carbone. Même si on tient compte des émissions produites par la centrale pour alimenter les appareils d’un système géothermique, les émissions totales sont de beaucoup inférieures à celles des systèmes classiques.


Pouvez-vous approfondir un peu l’aspect écologique de la technologie géothermique?

Selon les données de Ressources naturelles Canada, du Department of Energy des É.-U. et de l’EPA, un système géothermique résidentiel typique de 3 tonnes produit en moyenne environ une livre de CO2 de moins par heure qu’un système classique. En d’autres termes, si seulement 100000 résidences canadiennes optaient pour la technologie géothermique, les émissions de CO2 du pays s’en trouveraient réduites de 880000000 livres.

Un tel bilan équivaudrait à convertir 58700 voitures en véhicules zéro émissions ou à replanter 120000 acres de forêt.

De plus, la chaleur extraite de l’intérieur de la maison pendant la saison chaude peut assurer pratiquement tous les besoins en eau chaude pendant cette période, ce qui se traduit par des économies annuelles de l’ordre d’environ 30 % à 50% pour le chauffage de l’eau et par une réduction encore plus marquée des émissions.


La technologie géothermique s’inscrit-elle dans les engagements de Kyoto? S’agit-il d’une technologie «verte»?

L’installation d’un système géothermique et la réduction marquée des factures, des besoins et de la consommation énergétiques contribuent étroitement à la réalisation des objectifs énergétiques nationaux du Canada dans le contexte du protocole de Kyoto. En ce sens, la technologie géothermique s’inscrit parfaitement dans les engagements de Kyoto.


Est-ce que la technologie géothermique vise principalement les résidences?

Bien que cela puisse en surprendre plusieurs, non. Certes, de nombreuses résidences sont aujourd’hui équipées d’un système géothermique, mais ce sont en fait les entreprises (y compris les usines et les magasins), les immeubles à bureaux et les écoles qui constituent le plus vaste créneau de la technologie géothermique, puisque cette dernière leur permet d’économiser l’énergie tout en respectant l’environnement. De fait, le nombre d’installations géothermiques commerciales atteint aujourd’hui plus d’un demi-million en Amérique du Nord.

Un exemple digne de mention est celui de Enwave District Energy Limited, qui a introduit l’énergie géothermique au centre-ville de Toronto grâce à un partenariat avec RNCan. Depuis Queen’s Park jusqu’au bord du lac Ontario, cette filiale de Toronto Hydro climatisera 50 millions de pieds carrés de bureaux en exploitant les eaux profondes du lac Ontario, et ce, à compter de 2003.

Les systèmes de chauffage d’immeubles extensibles sont particulièrement avantageux, tels que les systèmes de district (comme c’est le cas à Toronto, une société énergétique ou un constructeur pourront répondre à la demande du client et installer un système géothermique destiné à desservir un voisinage ou un complexe d’habitation entier) et les systèmes de vastes bâtiments communautaires. Aux États-unis, les écoles se sont avérées une excellente clientèle pour cette technologie. De part et d’autre du continent, les écoles qui recourent à la technologie géothermique constatent des économies estimées à 45000000 $CAN, somme qui peut être réinjectée dans l’amélioration des programmes d’enseignement et dans l’embauche d’enseignants. De plus, ces écoles épargnent à notre environnement un demi-milliard de livres d’émissions de CO2 chaque année.

Si on projette ces avantages à l’ensemble des secteurs résidentiel et commercial du Canada, on constate que le potentiel économique et écologique est énorme.


Les systèmes géothermiques s’avèrent-ils efficaces dans les climats très froids?

Oui, les systèmes géothermiques sont efficaces partout au pays. Comment cela se fait-il? C’est que ces systèmes tirent profit de la température relativement constante du sol plutôt que de la température instable de l’air. De surcroît, de nombreuses provinces prévoient satisfaire les besoins énergétiques de leurs clients isolés, en particulier ceux du Nord, à l’aide de la technologie géothermique.


La technologie géothermique est-elle coûteuse?

Cela dépend de la façon dont on évalue le «coût». Bien que les coûts d’installation d’un système géothermique soient plus élevés que ceux d’un système classique, en raison de la boucle souterraine qu’il nécessite, les systèmes géothermiques affichent le coût de cycle de vie le plus faible de tous les autres systèmes de chauffage et de climatisation. Ainsi, grâce à un système géothermique, le coût de chauffage et de climatisation d’une maison typique de 2000 pi2 peut être aussi bas que 1 $/jour.

De plus, les coûts d’installation ont chuté au cours des dernières années, tendance qui devrait se poursuivre à mesure qu’un nombre croissant de constructeurs et d’entrepreneurs offrent cette technologie et à mesure que l’industrie élaborera de nouvelles façons d’installer ces systèmes plus rapidement et plus efficacement.

Bref, la technologie géothermique constitue un excellent investissement. Les sommes qu’un système géothermique permet d’économiser chaque mois en frais d’énergie sont plus que suffisantes pour compenser les coûts d’installation plus élevés.

Étant donné que la technologie géothermique permet également de réduire les frais de chauffage de l’eau, de réparation et d’entretien, l’efficacité énergétique des systèmes géothermiques constitue une valeur ajoutée pour tout bâtiment, qu’il s’agisse d’une maison unifamiliale, d’un immeuble d’habitation, d’un condominium, d’un gratte-ciel ou d’un stade.

Sources : Coalition Canadienne de l'Énergie Géothermique